A) Suite 1 : Soutien, assistance, amour les uns les autres ; vivre dans la vérité, dans la droiture et dans le bien.

Monsieur                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                

www.jackitoutoute.fr

B le jeudi 11 octobre 2012.

     Monsieur le Président du Tribunal de Police.

Madame, Monsieur Le Tribunal,

  J’ai l’honneur d’attirer votre attention sur les faits suivants :

 Depuis des années je supporte les insultes de M j S (habitant sur la propriété de Monsieur f dit Lelou (dcd) à c  B) avec patience et je le reprends à chaquefois pour lui dire que son comportement est dangereux car il n’a aucun respect pour les autres et pour la paix.                                                 

J’ai connu sa mère (dcd) et je l’ai vu enfant. 

C’est quelqu’un qui n’a pas eu une bonne éducation, ni une bonne scolarité, qui aime et désire des choses qu’il ne peut pas avoir, qui ne fait pas les efforts de comportement nécessaire pour les acquérir et qui n’ait jamais satisfait de ce qu’il possède.

C’est une personne rempli de jalousie et irrespectueux. Il est conscient de ses actes et paroles. Il croit faire peur aux autres en criant sur eux et en les méprisant. Certaines personnes rient de ses bêtises au lieu de lui faire comprendre que son comportement est mauvais et cela lui donne de la force de continuer à manquer de respect aux autres.

Les gens comme cet individu sont très dangereux car ils sont conscients que la Loi, leurs amis et leur entourage les protège de leurs actes.

C’est lui qui nettoyait autour de la maison.

Plusieurs fois  il m’a dit qu’il enverrait une pierre dans ma chambre pour me tuer et pour casser tout ce qui est dedans, parce que j’embête les gens avec mes prières et avec  mon jésus ! Je ne pensais pas qu’il le ferait et qu’il disait cela en plaisantant.

Mais, il y a quelques temps de ça, j’ai entendu des cris derrière la maison, une ou des voix qui disaient : ja qu’est-ce que tu fais là : j’ai regardé par la porte de la cuisine, j’ai vu j avec une pierre dans la main et qui regardait ma  chambre.                                                                                                                                                                 Je lui ai demandé qu’est-ce qu’il est en train de faire avec la pierre dans la main, il n’a rien répondu et il est parti en montant dans une voiture que je n’ai pas vu.

Je me demande s’il n’y a pas d’autres personnes qui influencent sur son comportement, à part la drogue (il semble qu’il se drogue).

Cet individu s’est permis de me dire plus fois : en qué coqué vous (faire l’amour avec moi) ! Non-respect de ma personne.

D’autre part certaines personnes  semblent être conciliantes et toléré son comportement et ses actes.

 

  • Déposition de plainte contre monsieur S J                                               Habitant : Propriété de Monsieur F dit Lelou  (dcd)                                                                                                                                                                                                                                                             

Les faits :

Mardi 29 mai 2012, j’ai eu une brève altercation avec monsieur S J.

Monsieur S ne me dit même pas bonjour, il vient vers moi et me dit où est sa femme l’infirmière qui soigne mon père. Je le reprends comme d’habitude qu’il doit changer de comportement et qu’il doit respecter les personnes ! Et il y a des choses que l’on ne dit pas aux gens. Il se met à crier en disant que si je ne veux pas qu’il se marie avec l’infirmière (l'infirmière n'a rien à voir dans ce conflit de problème d'éducation), eh bien il va se marier avec moi. Il crie de plus en plus fort ! A je vais me marier avec ton frère et sans s’arrêter. Je lui demande de se calmer et d’avoir un peu plus de respect pour moi, car on ne dit pas de tes tels propos aux gens. 

J’ai commis une erreur ! Je n’ai plus pu me retenir lorsqu’il m’a dit à plusieurs reprises en qué coqué vous (je vais faire l’amour avec toi) et nous nous sommes battus pendant une minute peut-être. Ma sœur madame D a nous a séparé et je suis rentré dans ma chambre, je l’entendais qu’il disait qu’il n’a pas fini avec moi.

 Assis sur une chaise à droite de la porte, j’ai entendu un bruit, deux vitres cassées à gauche, des morceaux partout et une grosse pierre environ à trois mètres dans ma chambre. 

 S’il avait cassé les deux vitres à droite, avec la force qu’il a envoyé la pierre, j’aurai eu la tête brisé et je serai mort : « cet acte constitue un délit qui mérite d’être puni et réprimandé par les autorités judiciaires, pour que ce monsieur ne recommence plus, avec  une injonction pour que monsieur J S ne s’approche jamais plus de moi et autour de la maison où je vis».                                                                                              

Mardi 22 mai 2012 vers 09 heures 25 minutes, un constat des lieux et des faits ont été enregistrés par la gendarmerie de Saint-Claude (deux gendarmes une femme et un homme) ! Qui m’ont promis de lui parler afin qu’il ne s’approche plus de moi et qu’il ne m’adresse plus la parole.

Les deux gendarmes m’ont dit que son geste ne constitue pas une tentative d’homicide, mais seulement des dégâts matériels ! Deux vitres cassées.

Il ne s’agit pas  de dégradation ou détérioration volontaire du bien  d’autrui causant un dommage léger ! Mais de délit, car une pierre peut être une arme.

C’est pour quoi que je demande que ce monsieur soit très sévèrement réprimandé par le Tribunal afin qu’il ne recommence plus (par ses insultes, son comportement et ses actes).

Ce fait n’est pas une histoire de femme ou autre ni de vitres cassées ! Mais quelqu’un qui s’est permis d’envoyer une pierre dans la maison ou je vis avec mon père. D’autre part il y a des  enfants et d’autres personnes qui vont et viennent dans la maison.

Il faut pardonner à ses ennemis, à condition qu’Is demandent pardon pour leurs fautes et les réparent s'ils le peuvent avec intérêt.

Celui qui ne demande pas pardon pour ses fautes est mauvais, menteur et hypocrite, il n'y a point de vérité en lui.

Je vous prie d’agréer, Madame, Monsieur le Tribunal de Police, l’expression de mes salutations respectueuses.

Jacki TOUTOUTE.

 

PS. Ci-joints :

  • photocopie de la plainte à la gendarmerie.
  • La photocopie de la convocation.
  • L’objet du délit, la pierre (refuser par la personne qui m’a reçu au tribunal de justice).

 

 

B) Suite 2 : Soutien, assistance, amour les uns les autres ; vivre dans la vérité, dans la droiture et dans le bien.

 

J’ai écrit  ces articles pour essayer de faire comprendre les problèmes de notre société et l’amour les uns les autres.

1)      Dans toutes les familles il y a toujours une personne qui est contraire à la vérité, à l’ordre universel divin et à l’amour les uns les autres.                         Sois homosexuel, menteur, hypocrite, infidèle, l’une à plusieurs partenaires ou un autre à plusieurs partenaires, qui se drogue ou alcoolique, manque de respect et d’amour pour la personne, pour la vie humaine et pour la société (la loi et la justice) etc…

Nous avons tous nos vices mais il y en a qui détruisent la vie et le  corps  humain.

            

2)    Le fondement de la vie doit se faire par une éducation continuelle de la vérité, de la droiture et du bien et aussi L'amour les uns les autres.

Il faut sortir de ce système de vie mondial qui amène l'homme à sa destruction ! Politique, religieux, économique, philosophique et sociale.

L’homme est une grande famille.

 

Toutes nos pensées, toutes nos paroles et toutes nos actions sont énergie et sont matérialisées par l’esprit du bien ou l’esprit du mal en nous (nous possédons les deux esprits).

L’amour les uns les autres, aimer son prochain, aimer son mari, aimer sa femme, aimer ses enfants, aimer sa famille, aimer ses amis etc…

 Aimer ne veut pas dire, faire et accepter tout ce que veulent ceux qu’on aime.

Aimer, c’est aussi reprendre, corriger, discipliner, mettre dans le droit chemin, éduquer l’ordre universel divin qui la vie ! Le respect de la vie, de l'être, de la terre et de l'univers ! De Dieu.

 

Dans tous les secteurs, dans tous les milieux, dans toute la hiérarchie de la société ! Il y a un membre d’une famille et eux-mêmes ont leur propre famille.

 

Nous protégeons notre famille au dépend de la vie des autres ! Même si l’un des membres ne respecte pas l’ordre universel divin, ne respecte pas la vie, ne respecte pas la justice, ne respecte pas la vérité, la droiture et le bien.

 

Dans ce cas comment allons-nous nous élevez dans l’univers, vers Dieu ?

 Comment allons devenir des belles âmes ! Des hommes et des femmes entièrement parfaits et parfaitement spiritualisés ? Ce que nous étions au début. Des êtres immortels.